Un point sur le projet CoVE

illustration
Photo de l'article

Projet porté par l’ANFOPEIL/ENIL/Actalia, des entreprises laitières et des partenaires européens.

Mid Term Review lors de l’Asssemblée Générale de l’AEDIL à Belgrade :

L’AEDIL (Association of European Dairy Industry Learning), s’est retrouvé à la faculté d’agriculture de Belgrade en Serbie du au avril dernier pour son assemblée générale annuelle. C’est association à laquelle adhère l’AFDIL (Association Française des Diplômés de l’Industrie Laitière) et qui rassemble 14 pays européens membres qui étaient presque tous présents lors de ce rendez-vous. On y retrouve les Pays-Bas, la France, la Turquie, le Danemark, la Grèce, la Suisse, la Serbie, la Norvège, l’Angleterre, l’Irlande, la Finlande, l’Allemagne, la Pologne ou encore la Roumanie.

Cette assemblée générale nous a permis de faire état de l’année écoulée, des projets en cours à l’échelle européenne mais aussi des futurs enjeux de la filière laitière européennes auxquelles nous faisons face. Diverses décisions ont été prises lors de ce rendez-vous afin d’assurer la pérennité de l’Industrie Laitière et des groupes de travail ont été mis en place afin de comparer les ressources et solutions mise en place dans chacun des pays partenaires.

Il a été  aussi l’occasion de faire le point sur le projet CoVE (Centre d’excellence vocationnelle européen). Ce projet compte 9 pays européens et acteurs majoritaire de ce programme européen. Cette année marquait le milieu de réalistation du projet (terme du projet au troisième trimestre 2026) et chaque pays a donc été audité sur ses projets, ces actions et son implication auprès des collègues européens. Lis Korsbjerg (que nous avions reçu en France début mars) a établi un compte rendu de ce « midterm review » et nous a fait part de ses conclusions.

Cet état des lieux à mi-parcours a permis de mettre en lumière les réalisations et les actions mises en place selon la planification du projet mais aussi de souligner les points à améliorer notamment sur les projets impliquants plusieurs partenaires de nationalités différents. L’établissement de plans d’action pour valider des résultats et  mettre en place des solutions avant la fin de ce projet CoVE était au cœur des discussions.

Présentation des sujets traités par le projet CoVE français :

Toujours à Belgrade lors ces échanges européens, l’équipe française (Cyrielle FANGET, Sophie KOVAC et Thierry MICHELET) a pu expliquer les différents travaux menés dans le cadre du CoVE français au travers d’un poster. Cette consigne – qui nous avait été envoyé en amont de ce rendez-vous – suggérait de présenter aux différents collaborateurs les projets nationaux relatifs au CoVE en souligant la méthodologie de gestion du projet, les challenges ou encore les perspectives d’évolution.

La France travaille actuelle sur 5 gros projets :

  1. Un SERIOUS GAME, jeu virtuel qui vous immergera dans une situation réelle de production fromagère.
  2. La Certification du TITRE FROMAGER, en partenariat avec la profession et la filière laitière pour former aujourd’hui les fromagers de demain
  3. Des modules « GREEN SKILLS », pour sensibiliser les apprenants français et européens aux enjeux écologiques et de responsabilité environnementales
  4. Du « BLENDING LEARNIG », pour suivre un apprentissage en hydride pour répondre aux nouveaux besoins d’enseignement et d’apprentissage.
  5. Le DAIRY LMS, un outils d’apprentissage digital pour acquérir des connaissances sur le lait et les produits laitiers à l’échelle européenne.

Serious Game :

Dans le cadre du projet CoVE, le développement du jeux sérieux permettant de tester les connaissances en technologie fromagère bat son plein. Les échanges entre l’équipe projet, les experts du réseau ANFOPEIL / ENIL / ACTALIA, les experts des entreprises SODIAAL et LACTALIS et le prestataire DOWINO permettent d’arriver au terme de la phase de conception.

Le principe du jeu est le suivant : des aléas surviendront lors de la fabrication de différents fromages (Pâte Pressée, White Cheese, Pâte Molle et Pasta filata). Les joueurs devront alors investiguer et faire appel à leur connaissances fromagères pour intervenir et sauver leur produit (en qualité et en coût). Leur action et le temps de réaction interviendront dans le score final.

Contact : accueil@anfopeil-enil.fr

GALERIE PHOTOS