Les étudiants d’ENILEA préservent leur corps en bonne santé !

illustration
Photo de l'article
• 24/11/2023

Dans le cadre de l’appel à projet “Mon corps, ma ressource”, lancé par la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER), les ENIL de Bourgogne-Franche-Comté ont été retenus parmi les 37 dossiers déposés en France.
Portée par Jean-François Droz-Vincent, professeur d’éducation physique et sportive au sein des deux établissements et trois de ses collaborateurs, l’initiative consiste à aider les apprenants à se construire une attitude responsable en situation professionnelle au travers de la pratique physique.
Le programme “Mon corps, ma ressource” a déjà vu ses premières mises en application au sein des écoles au travers d’exercices de réveil musculaire et de plusieurs interventions avec les classes. Des temps forts ont eu lieu, les mardi 21 à Mamirolle et mercredi 22 novembre à Poligny. Les élèves et les équipes pédagogiques ont fait la rencontre de Christophe Geoffroy, ancien kinésithérapeute n°1 de l’équipe de France de football et spécialiste de la prévention santé dans le sport de haut niveau et dans le milieu professionnel.

L’initiative « Mon corps, ma ressource » en application dans les ENIL BFC :

En collaboration avec Valérie Monneveux, infirmière de l’établissement, Malvina Sornay, technicienne de laboratoire à Poligny et Laurence Rocquin, enseignante formatrice technique à Mamirolle, Jean-François Droz-Vincent porte la mise en application du programme “Mon corps, ma ressource” au sein des deux écoles. Le projet a pour objectif de permettre aux jeunes de comprendre que, développer et entretenir son “corps”, comme outil, contribue à préserver son capital de santé, de façon durable.

Bien conscient que les ENIL proposent un apprentissage qui passe pour moitié par la pratique et impliquent des gestes professionnels métier parfois durs physiquement, Jean-François Droz-Vincent s’est largement investi pour inscrire cette initiative dans le nouveau projet d’établissement. Depuis plusieurs semaines déjà, l’équipe propose des sessions d’échauffement tous les matins à 6h30 à la Halle Technologique à l’ensemble des classes afin de réveiller le corps. Des interventions dans les classes sont organisées afin de sensibiliser à l’importance de préserver son corps par du renforcement musculaire et des étirements ainsi qu’ à adopter une bonne posture lors d’efforts physiques. Sous l’impulsion de Valérie
Monneveux, l’infirmière de l’établissement, l’accent est également mis sur les piliers qui favorisent une bonne santé. Outre le sport, on y retrouve une bonne alimentation, la gestion du stress et la qualité du sommeil.

C’est une immense fierté de compter dans nos rangs, des équipes force de proposition, à l’écoute du bien-être de nos élèves et aussi investis au sein de nos deux établissements. Le projet “Mon corps, ma ressource” se distingue par son caractère différenciant et ludique, qui sont deux éléments que nous tâchons d’appliquer au quotidien. Lorsque Jean-François Droz-Vincent m’a évoqué son envie de répondre à l’appel à projet, j’ai tout de suite été emballé. En effet, nous proposons des formations assez physiques au sein de nos écoles. L’apprentissage des bonnes postures est donc capital et répond parfaitement aux enjeux de bonne santé de demain,” souligne Samuel Bitsch, Directeur des ENIL de Besançon Mamirolle et de Poligny.

Christophe Geoffroy en démonstration au sein des ENIL !

Les deux établissements de Bourgogne-Franche-Comté ont accueilli le mardi 21 et le mercredi 22 novembre, Christophe Geoffroy, ex-kiné de l’Équipe de France de football et spécialiste de la prévention santé dans le sport de haut niveau et dans le milieu professionnel. Accompagné d’Antoine Bernard, animateur SPORTEA (réseau national des pratiques sportives dans l’enseignement agricole), il a échangé avec les élèves et les formateurs internes aux campus. Une intervention a été aussi proposée aux maîtres d’apprentissage accueillant des apprentis de l’ENIL. Ils ont pu ainsi bénéficier des conseils pour eux et pour poursuivre les sensibilisations réalisées à l’ENIL auprès des jeunes.

Cela a été également l’occasion de dispenser, lors d’un cours d’EPS, mardi 21 novembre à Mamirolle, les bonnes pratiques à adopter pour préserver la bonne santé de son dos : séance de musculation, séance d’étirement, apprentissage des bonnes postures pour le dos et exercices de réveil musculaire à effectuer avant l’effort. En mettant en place des routines d’échauffements, des ateliers de gestion du souffle ou encore des pauses actives durant les différentes formations, les ENIL expriment leur attachement au bien-être et à l’équilibre de leurs élèves.

Bien qu’aujourd’hui, un grand nombre de métiers soient automatisés, les formations dispensées à Mamirolle et Poligny restent très physiques. Il est donc primordial de faire adopter aux élèves le plus vite possible les bonnes postures et les gestes qui préservent. Il faut également leur faire comprendre qu’il est nécessaire d’entretenir son corps par du renforcement musculaire et des étirements au même titre que le brossage de dents. Leur corps est et restera leur premier outil de travail, et certainement le plus précieux. Si nous mettons en place ces méthodes dès le début de leur apprentissage, cela deviendra des automatismes et non des mauvaises habitudes,” déclare Jean-François Droz-Vincent, professeur d’EPS à l’ENIL de Mamirolle et Poligny.

GALERIE PHOTOS